vendredi 26 février 2010

Danemark : distribution gratuite d'héroïne


Le Danemark a ouvert lundi une clinique dans laquelle l'héroïne sera distribuée grauitement. L'objectif est de venir en aide à des toxicomanes particulièrement dépendants. 

Les débats ont duré plusieurs années.
Après l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suisse et la Grande Bretagne, le Danemark sera donc le premier pays du royaume scandinave à avaliser les prescriptions médicales d'héroïne.
Le programme ne concerne qu'une petite frange de la population dépendante (1% des drogués).
Inger Nielsen, directeur de la clinique, affirme que l'objectif consiste à aider celles et ceux qui ne peuvent se satisfaire du traitement à base de méthadone en délivrant aux personnes dépendantes de l'héroïne propre. "En agissant ainsi, on leur évite de plonger dans la criminalité pour s'en procurer. On les éloigne par ailleurs de certaines maladies".
L'héroïne sera injectée par voie intraveineuse. Et seuls les toxicomanes volontaires et envoyés par les centres de désintoxication à la méthadone seront acceptés dans l'enceinte de la clinique.
Durant les 14 premiers jours, ils continueront d'être traités à la méthadone. Mais en parallèle, les médecins du centre évalueront la quantité d'héroïne dont les toxicomanes ont besoin puis prépareront leur prescription. 
Au Danemark, les avis sont partagés. Curieusement, l'association des toxicomanes, piquée par cette initiative, souligne que les personnes dépendantes devront se rendre à la clinique tous les jours de la semaine pour recevoir leur dose, ce qui représente une sérieuse contrainte dans leur vie sociale et professionnelle.

vendredi 12 février 2010

Norvège : publicité pour sex toys

Avant de m'échapper pour quelques jours de vacances, je vous propose de découvrir une publicité norvégienne très amusante (dans ce domaine, les norvégiens excellent).
Elle dit en substance "rien ne vient tout seul".
Et dans l'atteinte du plaisir, les sex toys seraient de formidables alliés (dixit kondomeriet.no)

A bientôt !

vendredi 5 février 2010

Groenland : croisières pour les familles


Cette année, le croisiériste La Compagnie du Ponant propose un programme thématique à la découverte du Groenland. Une bonne idée pour certains. Une mauvaise selon moi.

Autrefois réservé à quelques rares privilégiés qui devaient débourser un peu plus de 8000 € pour une croisière d’une semaine, Le Groenland s’ouvre désormais aux familles.
Et c'est La Compagnie du Ponant qui lance les festivités en conviant parents et enfants à la découverte du pays des Icebergs.
A bord, tout est pensé pour stimuler l’intérêt des bambins et éveiller leur curiosité : théâtre Viking, activités manuelles, spectacles et excursions, il y en a pour tous les goûts.
Des naturalistes et des scientifiques proposent même quelques conférences et évoquent la vie maritime ou la fonte des glaces.
Sur le papier, c'est tentant mais cette démocratisation pour certaines destinations aux écosystèmes fragilisés (Groenland ou Antarctique) est un véritable désastre pour les zones soumises aux flots continus de touristes.
Chaque année, 25 000 visiteurs débarquent dans la baie de Disko.
Située à l'ouest du Groenland, elle s'étend sur plusieurs centaines de kilomètres.
Dans un décor de carte postale, d'impressionnnants Icebergs bleutés contrastent avec le rouge des petites maisons de bois.
Tous ces blocs de glace disparaîtront dans une quinzaine d'années si la Terre continue de se réchauffer et si la pollution engendrée par le tourisme augmente encore.
Alors certains me diront "oui mais le tourisme fait travailler les populations locales".
Peut-être. Mais que feront les Inuits quand tout cet or blanc aura fondu et que les voyageurs auront déserté les lieux ?


mardi 2 février 2010

Danemark : port de la burqa et du niqab restreints


Six mois de débat auront occupé le devant de la scène politique avant que le gouvernement danois n'accouche d'une décision autour du port de la burqa et du niqab.

Pour ne pas enfreindre la constitution, les libéraux conservateurs actuellement au pouvoir ont décidé de limiter le port de ces deux vêtements dans les lieux publics, tout en encourageant les institutions à appliquer les règles existantes.
Dans le même temps, le gouvernement a annoncé qu'il travaillait à la préparation d'un projet de loi destiné à durcir certaines règles autour de la burqa et du niqab. Les personnes jugées coupables d'en imposer le port pourraient être condamnées à quatre années de prison.
Beaucoup de bruit pour bien peu selon l'opposition démocrate qui fustige le gouvernement en place et considère sa décision comme une vaste "farce". En effet au Danemark, 3 femmes seulement porteraient la burqa et 200 le niqab.

Une enquête de l'université de Copenhague, publiée le 18 janvier 2010, montre que le port de la burqa et du niqab entraîne des conséquences négatives pour les femmes, limitant leur accès à l'éducation et à l'emploi, ainsi que leur liberté, tout en les confinant dans l'isolement et la dépendance économique des hommes.